HOMMAGE À JEAN-LAURENT COCHET

Lire l'Hommage à Jean-Laurent Cochet

par la compagnie www.theatre7.com


 

 


Au programme : présentation de livres, lectures d’extraits, échanges, dédicaces… Nicole Mallassagne y évoquera sa dernière parution, Disparitions, et l’auteur Pauline Hirschauer plongera l’auditoire dans sa trilogie des Tribulations de Caméliope. Anne Combe, auteur d’albums jeunesse, animera cette rencontre. Qui se poursuivra sur un rythme mensuel ou bimensuel. « Cette formule, proposée à l’heure de l’apéritif, sera amenée à grandir, confie l’ancienne professeur de lettres de l’Institut d’Alzon.

L’été, ce pourra être une occasion pour les touristes, qui sont nombreux à fréquenter les Jardins de la Fontaine, de découvrir les auteurs locaux. » Des libraires nîmois ont déjà été contactés. Pistes parmi d’autres pour une Fontaine littéraire destinée à être alimentée par les talents d’ici.

Marie-Laurence Gaillac

 


À RODILHAN CE SAMEDI 9 NOVEMBRE

 

Photo Midi-Libre du 22/11/2019

 


 

jpg

Midi Libre, Mercredi 12 juin 2019 : Quand les héros du livre guident l’auteur

M.-L.G.  Ville. Dédicace de Nicole Mallassagne.

Une nouvelle fois, la cinquième très précisément, la situation initiale s’est imposée à l’auteur. Premières pages jetées sur le papier, personnages esquissés, trame déroulée au fil de l’écriture… « C’est comme une pelote de laine, dont je tire le fil, que je démêle, raconte, de manière imagée, Nicole Mallassagne. Et je file… » Sans jamais savoir où ses héros l’entraînent : « Comme un symbole de la vie : nous ne savons pas ce qu’elle va être. » Le thème général, le professeur de lettres de l’Institut d’Alzon, désormais retraitée, l’a cependant « en tête ». Tel un banal fait divers, Disparitions, son dernier roman qu’elle dédicace chez Cultura (Carré Sud) samedi 15 juin de 10 heures à 18 heures, s’ouvre ainsi sur l’abandon d’un enfant chez sa grand-mère : sa mère, il ne la reverra plus. Son père, il ne l’a pas connu. « Je souhaitais montrer comment cet enfant se construit auprès de sa grand-mère, comment sa famille paternelle va être bousculée. »

Les secrets de famille, de lettres découvertes en carnets exhumés, peu à peu émergent, une constante dans les livres de Nicole Mallassagne : « Il y a une mise en page des relations humaines, du besoin de l’autre, de l’écoute de l’autre. Une réflexion porte également sur le rapport de la réalité et de la fiction. » L’auteur nîmois avoue d’ailleurs, tant ses « personnages fictifs envahissent (sa) vie réelle » avoir du mal, parfois, à se repérer. Faisant sien les mots de Marguerite Duras : « Si on savait ce que l’on va écrire, on n’écrirait jamais. »

Alors, tandis que ce cinquième livre vient d’être publié par un nouvel éditeur, le nîmois Nombre 7 éditions, elle ne cesse de basculer en mode narratif : un recueil de nouvelles est annoncé pour 2020. Et la trame du septième ouvrage se devine d’ores et déjà : « J’ai les personnages dans la tête : il ne faut pas laisser le vide s’installer… »

M.-L.G.

« Disparitions » de Nicole Mallassagne, Nombre 7 éditions. 277 pages. 16,50 €. En commande dans toutes les librairies. Site internet avec les premières pages de ses livres et des nouvelles : nicolemallassagne.fr

 


Article de la Gazette du 30 mars 2017

nouveau document 18_1

 


Un bel article du Midi Libre, ce dimanche 29 janvier 2017 sur la présentation de mon dernier roman au Festival de la Biographie à Nîmes.

NIMES-322 3

IMG_4485 2

 

 


NÎMES Nicole Mallassagne, finaliste du Prix Littéraire International Indépendant

Nicole Mallassagne, auteur nîmoise "Des Cévennes et des hommes". (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

L'auteure nîmoise Nicole Mallassagne est en lisse pour le Prix littéraire International indépendant avec son dernier roman, Derrière les nuages, paru en juin 2016.

Crée par l'agence Punctum literary management, le prix littéraire International indépendant a pour objectif de récompenser des auteurs de langue française, italienne et espagnole publiés dans une petite maison d'édition et de leur donner une meilleure visibilité. Nicole Mallassagne, auteure nîmoise dont Objectif Gard faisait le portrait il y a bientôt deux ans lors de la publication de son premier roman, Des Cévennes et des hommes. Elle vient d'être sélectionnée parmi les cinq finalistes du prix avec son dernier ouvrage, Derrière les nuages, édité en juin 2016 aux éditions de la Fenestrelle.

Le premier, le lauréat sera gratifié d'une critique publiée sur le site officiel du Prix, bénéficiera d'un relais média important et sera porté à la connaissance de 200 éditeurs internationaux. Les quatre autres finalistes seront mentionnés de façon permanente sur le site officiel du Prix. Le lauréat sera désigné le 13 novembre prochain.

Le 13 Novembre : J'ai eu le 2ème Prix

 

 


Article du Midi Libre du 06/07/2016 : Derrière les nuages

editor

 


Article du Midi Libre du 27/01/2016 : Retour en Cévennes

MidiLibre2016janvier27

 


Article du Midi Libre du 7/11/2015

Je l'ai raté de peu !!
Dans l'article mes " L" se sont un peu envolés !!! Il faut lire : 
Nico l e MA LL ASSAGNE

Cabri d'Or 2015 Midi Libre du 07-11-2015

 


Article paru dans le Rotarien de septembre : A l'honneur dans le Rotarien.

Un bel article dans le numéro de septembre 2015.
DESTINÉE DE FEMMES Nicole Mallassagne

"DESTINÉE DE FEMMES EST UN RÉCIT DE L’EXISTENCE. UNE EXISTENCE DOUCE MAIS DOULOUREUSE, SOUS LE SOLEIL DU PAYS GARDOIS.

C’est le roman de plusieurs générations de femmes qui se suivent et se ressemblent. Tour à tour, à la recherche du passé et de ses origines, chacune d’entre elles essaie de construire son identité, de vivre. Le récit présente en premier lieu la relation fusionnelle entre une grand-mère et sa petite-fille. « Mamie » laissera d’ailleurs à sa petite Sylvie et tout son entourage une empreinte indélébile. Tout comme sa grand-mère, comme une reproduction inconsciente, Sylvie vivra elle aussi une histoire d’amour difficile. Puis elle passera par le bonheur salvateur de la maternité. Destinée de femmes est une ode à la mélancolie et au bonheur de vivre. Plus qu’une fiction, le roman présente de manière réaliste la force de femmes modernes, tiraillées par les différents rôles qu’elles doivent endosser.
Nicole Mallassagne a été longtemps professeur de lettres au lycée. Sa retraite est pour elle synonyme de passion puisqu’elle se voue pleinement à l’écriture."

 


couv 1

MidiLibre Destinée

 


Un bel article sur le journal de d'Alzon.  Un auteur au CDI du Lycée.

Mardi 16 décembre, Nicole Mallassagne, professeur de Lettres pendant de nombreuses années au lycée d’Alzon, à la retraite aujourd’hui, fut invitée par Bénédicte Paulet et Véronique Serre pour parler de ses écrits devant des élèves de seconde, option Littérature et Société.

Un groupe intéressé, qui n’hésita pas à poser de nombreuses questions autour « Des Cévennes et des hommes. Renaissance » roman édité, par les Editions de la Fenestrelle, en juin 2014.

Questions très pertinentes sur l’écriture, les inspirations de l’auteur, les personnages, les thèmes, le cadre, mais aussi sur le monde de l’Edition.

Des questions plus personnelles, sur le cheminement de l’auteur ; la retraite lui permit de se consacrer à sa passion de toujours, l’écriture. Le passage par les concours de nouvelles, onze fois lauréate, lui donna le courage de rechercher un éditeur pour ses romans.

Prochains romans « Destins de femme » en février 2015.Une suite à « Des Cévennes et des hommes. Renaissance » en mai 2015.

Ecrits et projets pourront être suivis sur le site de l’auteur : https://nicole-mallassagne.monsite-orange.fr/

La dédicace de l’ouvrage du CDI termina ce beau moment de partage.

 


Pour la sortie des Cévennes et des hommes, un bel article. juillet 2014

MidiLibrejuillet2014


 Portrait du dimanche sur Objectif Gard

Portrait de Nicole MALLASSAGNE article sur Objectif Gard 

 "Culture »
PORTRAIT DU DIMANCHE Nicole Mallassagne, auteure nîmoise, “les Cévennes sont un refuge” Dimanche 15/02/2015
Cliquer pour lire l'article: www.objectifgard.com/2015/02/15/portrait-du-dimanche/

 


DSC04020-800x532